Warning: Constant WP_CRON_LOCK_TIMEOUT already defined in /htdocs/wp-config.php on line 98
Mieux connaitre le diabète de type 2 - Action Santé

Mieux connaitre le diabète de type 2

Des études épidémiologiques menées par l’OMS en 2016 ont montré que 442 millions de personnes souffraient du diabète dans le monde. De tous ces cas, 9/10 étaient atteint de diabète de type 2. Ces chiffres sont en évolution croissante chaque année. Aucun pays n’est épargné par cette épidémie silencieuse qui ne cesse de faire ravage. Mais, qu’est-ce que le diabète de type 2 ? Comment se manifeste cette maladie ? Quelles en sont les causes et les conséquences ? Avec cet article, découvrez tout sur le diabète de type II.

Qu’est-ce que le diabète de type 2 ?

Le diabète est une maladie liée à un défaut de régulation de la glycémie (taux de sucre dans le sang). Il s’agit d’un trouble chronique qui se caractérise par la présence de sucre dans les urines. Il existe deux types de diabètes : le diabète de type I et le diabète de type II.
Le premier atteint souvent les personnes de jeune âge et est dû à une malformation du pancréas. On parle aussi de diabète maigre ou de diabète insulinodépendant.

Le diabète de type II quant à lui est encore appelé diabète sucré ou diabète de l’âge mûr. On le désigne aussi par Diabète Non Insulino-Dépendant. En effet, ce type de diabète est lié à une résistance à l’insuline ou à sa sécrétion insuffisante dans l’organisme. Cette dernière est une hormone sécrétée par le pancréas pour maintenir la glycémie autour de 1 g/L.

Quelles sont les causes du diabète de type 2 et qui sont les personnes à risques ?

Diabète et sucre

Il est évident que le facteur majeur provoquant le diabète de type II est la surconsommation de sucre. Cependant, il existe aussi plusieurs autres causes de cette maladie. Il s’agit de :

En effet, une personne ayant des antécédents familiaux de diabète sucré a plus de chance de développer, elle aussi, cette maladie. Par ailleurs, les sujets souffrants de dérèglements endocriniens sont plus exposés au diabète de type II. C’est pareil pour ceux qui sont atteints ou de maladies du foie ou de problèmes du pancréas.

Quels sont les symptômes du diabète de l’âge mûr ?

Les personnes atteintes du diabète de type ressentent souvent une envie trop forte de boire de l’eau, de manger et/ou d’uriner. La fatigue chronique, une vision floue et la mauvaise guérison des plaies sont aussi d’autres symptômes du diabète sucré. Toutefois, il existe beaucoup de diabétiques de type II qui ne remarquent aucun de ces symptômes (il s’agit des cas asymptomatiques). En réalité, le diagnostic médical s’avère être la meilleure manière de détecter cette maladie.

Le diagnostic peut se faire par un test de glycémie. Ce test rapide consiste à déposer une goutte de sang prélevé du doigt de la personne à diagnostiquer sur une tigette. Ladite tigette nommée bandelette réactive est connectée à un appareil spécifique. En quelques secondes, le test révèle si la personne est diabétique ou pas. Il existe aussi d’autres tests plus fiables. Il s’agit des tests par imagerie ou ceux de laboratoires.

Quels sont les traitements adaptés au diabète de type 2 ?

Pour traiter le diabète de type II, les médecins prescrivent des médicaments antidiabétiques, des anticoagulants et/ou des statines. L’insulinothérapie représente aussi un bon traitement contre le diabète de type II. Il s’agit d’administrer del’insuline aux personnes atteintes de cette maladie chronique. Les antidiabétiques en général luttent contre l’hyperglycémie. Les statines agissent sur le foie, afin de diminuer les mauvais cholestérols produits dans l’organisme.

Les soins autoadministrés

Il existe plusieurs autres traitements alternatifs dont l’efficacité est prouvée contre le diabète de type II. Ce sont des traitements qualifiés de soins autoadministrés. Il y a entre autres les régimes diététiques destinés aux diabétiques, le sport, la consommation de fibres alimentaires, etc. La perte de poids et le sevrage tabagique sont aussi d’excellents moyens pour lutter contre le diabète de type II.

Les régimes diététiques pour diabétiques et la consommation de fibres

Les régimes diététiques pour diabétiques consistent à réduire la consommation de féculents et de tous produits sucrés (confiseries, sodas, etc.). Cela permet de mieux contrôler les apports en glucose et donc la glycémie. Par ailleurs, les personnes atteintes du diabète de type II sont aussi enclines à avoir des taux élevés de cholestérol dans le sang (hypercholestérolémie).

Les fibres étant réputées pour drainer le mauvais cholestérol, un apport journalier de 50 g environ permet de réduire l’hypercholestérolémie. Ces derniers agissent aussi sur la régulation du taux d’insuline sanguin.

Les exercices physiques, la perte de poids

Les activités physiques (20 à 30 min par jour, pendant 5 jours dans la semaine) participent à l’équilibre glycémique. Le sport améliore aussi l’utilisation et le transport des sucres (glucose) contenus dans les muscles tout en réduisant le phénomène d’insulinorésisistance.

En ce qui concerne la perte de poids, elle a un effet très positif sur la rémission du diabète sucré. C’est ce qu’a montré une étude de l’Université de Cambridge. Selon cette étude, une perte pondérale de 10 %(lors des cinq années après le diagnostic) fait reculer le diabète sucré.

Le sevrage tabagique

En outre, le tabagisme est un facteur déterminant le développement du diabète de type II. Cette situation se remarque tant chez les femmes que chez les hommes. Le sevrage tabagique s’avère donc être une mesure importante permettant de réduire l’évolution de la maladie. Il est aussi conseillé d’éviter l’alcool qui favorise surpoids.

Comment prévenir le diabète sucré ?

La meilleure manière de prévenir le diabète de type II est d’adopter une bonne hygiène alimentaire et de vie.

Contrôler son alimentation

La consommation de menus équilibrés riches en légumes, fruits et fibres et pauvres en sucre simples est conseillée. Il est ainsi recommandé de s’informer sur les Index Glycémiques (IG) des différents aliments ingérés. Les aliments à IG bas (légumes, céréales complètes, fruits entiers, etc. ont un faible effet glycémiant.

Au contraire les aliments dont l’IG est élevé [aliments sans fibres, sucrerie, jus de fruits, etc.] augmentent le taux de glucose sanguin. Prévenir le diabète de type II nécessite aussi de contrôler sa consommation d’aliments gras, d’alcool et de tabac.

Faire le sport régulièrement et ne pas rater les bilans de santé

Lutter contre le diabete, faire du sport

Il faut aussi pratiquer une activité physique régulière. Il s’agit de marcher (15 minutes minimum par jour) ; danser ; faire du vélo ;nager ; aller en salle de gym ; etc. Par ailleurs, les bilans de santé réguliers permettent de connaître ses paramètres biologiques afin d’anticiper sur d’éventuels risques de diabète sucré. Par exemple, il peut s’agir d’un taux élevé de lipides et de cholestérol sanguin, d’une insuffisance de sécrétion d’insuline, etc.

Quels sont les risques et complications liés au diabète de type 2 ?

Le diabète de l’âge mûr est associé à plusieurs autres types de maladies très dangereuses pour l’organisme. Un diabète mal traité ou diagnostiqué trop tard provoque des maladies cardiovasculaires comme l’hypertension, l’artériosclérose, l’infarctus, les accidents vasculo-cérébraux [AVC], etc.

L’artérite des membres inférieurs, des membres inférieurs, l’insuffisance rénale et la goutte sont aussi des complications dues au diabète sucré. L’obésité, bien qu’étant une cause du diabète de type 2 représente aussi une conséquence de ladite maladie.

De nos jours, le diabète de type II n’est plus une maladie fatale comme auparavant. Avec l’évolution de la Science, une personne atteinte du diabète de l’âge mûr peut maintenant vivre très longtemps. Il suffit de bien se faire suivre par son médecin traitant et d’adopter une bonne hygiène de vie.

Laisser un commentaire