Warning: Constant WP_CRON_LOCK_TIMEOUT already defined in /htdocs/wp-config.php on line 98
Tout savoir sur le vaccin Johnson & Johnson | Covid 19 et Action santé

En savoir plus sur le vaccin Johnson & Johnson

Le 12 mars 2021, le nombre de vaccins autorisés par l’Agence européenne des médicaments (EMA) passe de trois à quatre. En effet, après ceux des laboratoires Pfizer-BioNTech, Moderna et AstraZeneca, c’est le vaccin Janssen de Johnson & Johnson qui est validé par la Haute Autorité de Santé (HAS), depuis le début de cette pandémie mondiale.

L’arrivée de ce vaccin suscite beaucoup d’engouement, et aussi, de nombreuses interrogations par rapport à son efficacité. Les Français peuvent-ils réellement se fier à ce remède ? Apprenez-en plus dans les lignes à suivre.

Mieux cerner le vaccin Johnson & Johnson

Connu sous l’appellation de « vaccin anti-COVID-19 Janssen », ce produit est le fruit des recherches du laboratoire américain Johnson & Johnson. Il s’agit d’un vaccin à vecteur viral fabriqué à partir d’un adénovirus de type 26 (Ad26) inoffensif.

Comment ce vaccin fonctionne-t-il ?

Durant la phase de conception, les scientifiques ont remplacé un fragment de sa composante génétique par des gènes codant les protéines de pointe du SARS-CoV-2 (virus dont résulte la Covid-19). L’Ad26 ainsi modifié sera administré en une dose unique (0,5 ml par individu). Les cellules de personnes vaccinées, après lecture des instructions génétiques que requiert la fabrication des protéines de pointe, passent à la phase de production.

Les protéines ainsi produites sont affichées à la surface desdites cellules sensibilisées. Alerté par cette modification, le système immunitaire du sujet vacciné amorce la création des anticorps qui serviront à le protéger en cas d’exposition au réel virus du Covid-19.

A lire sur le même sujet : mieux comprendre les vaccins anti-covid

Son efficacité est-elle avérée ?

Avant l’attribution de l’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM), l’efficacité du vaccin Janssen a d’abord été testée à travers un essai clinique. Les États-Unis, l’Afrique du Sud et quelques pays d’Amérique latine ont servi de terrain d’étude à l’essai. Sur les 43 783 sujets (âgés de 18 ans et plus) soumis à l’étude, 468 montraient des signes de Covid-19.

Le groupe de participants a alors été subdivisé en deux : 21 895 participants ont reçu une injection du vaccin. Quant aux 21 888 restants, un placebo salin leur a été administré. Les cas symptomatiques ont été répartis dans les deux différents sous-groupes en vue d’une analyse comparative. Par ailleurs, dans le cadre de l’essai, les participants ont été soumis à un suivi d’une durée de 8 semaines suite aux différentes injections. Les résultats de la deuxième semaine d’observation ont été assez concluants.

Une efficacité supérieure à 66 %

Le nombre de cas symptomatiques du virus a diminué de 66 % chez les personnes ayant reçu le vaccin comparativement à ceux ayant subi une injection du placebo. Les analyses investigatrices initiales ont montré une efficacité similaire sur les formes asymptomatiques du Covid-19.

Globalement, l’efficacité du vaccin a été estimée à 85 % dans la prévention des formes graves du virus et 66 % pour celles modérées. Elle a également montré une totale protection contre les cas d’hospitalisation et de décès dus au virus.

Les scientifiques continuent à tester l’efficacité du vaccin Janssen sur une période de 2 ans

Afin de mesurer les performances du vaccin sur le long terme, les bénévoles seront suivis pendant deux ans. Au vu de l’urgence de la situation, une AMM conditionnelle a été délivrée au remède en attendant de nouveaux résultats décisifs.

Qu’en est-il de son effet sur les variantes du coronavirus ?

Selon les analyses de l’institution américaine FDA (Food and drug administration), le vaccin Janssen a montré une efficacité de 72 % dans la prévention des diverses variantes du virus. En Afrique du Sud où sévit une forme beaucoup plus grave du Covid-19, il est un peu moins efficace (64 % de taux de prévention). Il a aussi été révélé que le vaccin assure une protection efficace contre les variantes du Brésil et du Royaume-Uni.

Quelle est la particularité  du vaccin Johnson & Johnson ?

L’arrivée prochaine du vaccin Johnson & Johnson sur le territoire français est considérée comme une bouée de sauvetage en plein naufrage. En effet, ce remède présente plusieurs spécificités qui le distinguent des autres vaccins.

Mode d’administration

La première particularité de ce vaccin est que contrairement à ceux déjà reconnus, il est unidose. Son utilisation allègera donc la tâche au personnel soignant. Il ne faut toutefois pas exclure la possibilité d’un rappel. Seuls les résultats des suivis effectués sur les sujets de l’essai clinique pourront lever le voile sur cette incertitude.

Conservation

Sa conservation est beaucoup moins contraignante que celles des vaccins Pfizer-BioNTech, Moderna et Astra-Zeneca qui exigent l’utilisation de congélateurs. Il peut être conservé pendant 3 mois au réfrigérateur dans une fourchette de température de 2 à 8 °C sans subir d’altération. Sa distribution et son stockage sont donc beaucoup plus faciles.

Quelles sont ses conditions d’utilisations du vaccin Janssen ?

La HAS préconise l’utilisation du vaccin chez les personnes de plus de 18 ans et de 65 ans présentant ou non des comorbidités. Les femmes enceintes ou allaitantes pourront en bénéficier sur autorisation d’un professionnel de santé. Par ailleurs, après ouverture, le vaccin doit préférablement faire l’objet d’une utilisation immédiate suite à une première ponction.

Ce vaccin présente-t-il des effets indésirables ?

Les participants aux tests cliniques ont présenté une bonne tolérance à l’injection unidose du vaccin. L’effet secondaire le plus enregistré était une fièvre modérée d’un taux de 9 %. Les experts assurent qu’elle disparaît après 48 h dans la majorité des cas.

Hormis la fièvre, des douleurs musculaires, des maux de tête, des nausées ainsi qu’une fatigue ont été enregistrés. Toutefois, la grande majorité des effets indésirables ont été remarqués dans le lot des bénévoles ayant reçu un placebo à la place du vaccin.

Quand sera-t-il disponible en France ?

L’arrivée du vaccin en France est prévue pour le second trimestre de l’année. Les Français pourront donc probablement en bénéficier à partir de mi-avril. Selon une déclaration des autorités du laboratoire Johnson & Johnson, les premières doses de ce nouveau produit de la recherche contre la Covid-19 sont espérées sur le marché européen le 19 avril 2021. En attendant, les autres vaccins déjà disponibles seront toujours d’usage.

Laisser un commentaire