Pourquoi le goût du citron est-il acide ?

citron acide

Le citron est un agrume permettant de préparer un délicieux jus de fruit, d’accompagner les plats de fruit de mère ou encore de préparer différents remèdes de grand-mère. Son champ d’utilisation est limité étant donné ses nombreuses vertus.
Mais ce qui nous intéresse aujourd’hui c’est la raison pour laquelle cet agrume a un goût acide. Découvrez la réponse dans les lignes qui suivent.

Présentation du fruit

Le citron, qui n’est autre que le fruit du citronnier présente un PH de 2,5, c’est dire que son jus a un goût acide. Sa chair est riche en vitamine C et son écorce permet l’extraction d’une huile essentielle qui contient de nombreuses substances notamment du citral et du limonène. Ce fruit se décline sous plusieurs variétés et les marchands n’hésitent pas à choisir celles qui sont les plus juteuses ou encore celles qui se récoltent toute l’année. À noter qu’en général, le citron atteint la maturité en hiver, mais est plus apprécié l’été notamment pour la préparation d’une limonade ou d’une citronnade. Parmi les variétés de citron les plus courantes se retrouvent l’Eureka, le Fino, le Lisbon, le Verna, le Meyer, le Yen Ben ou encore le Villafranca. On trouve également des variétés décoratives pour ne citer que le citron Ponderosa.

Pourquoi son goût acide ?

Le goût acide du citron est incontestable. Si vous vous en doutez encore, croquez à pleines dents dans cet agrume et donnez-nous des nouvelles ! Si on se réfère à une explication scientifique, on découvrira que son pH est inférieur à 7 (2,5). À rappeler que si le pH est égal à 7, on dit qu’il est neutre. S’il est supérieur à 7, on dit qu’il est basique ou alcalin. Enfin, s’il est inférieur à 7 comme celui du citron, on a affaire à un milieu acide.

Maintenant pour le goût acide du citron, il s’explique par la forte quantité d’acide citrique que l’agrume renferme. Si nous ne l’ingérons pas, cette acidité persiste et peut provoquer des nausées chez la personne concernée.  Ce sont souvent les personnes qui ont un surplus d’acidité dans leur organisme qui ne supportent pas le goût du citron.

De l’état acide à l’état alcalin

Certes, le citron est acide, mais une fois ingéré, il devient alcalin. En effet, l’organisme métabolise les acides contenus dans le citron en les oxydant bien pendant la digestion. Ces acides laissent alors des résidus alcalins qui ont les mêmes compositions que les carbonates et les bicarbonates. Pour résumer, le citron est acide à l’extérieur de l’organisme, mais devient alcalin une fois métabolisé par celui-ci.  Ce processus de régulation et de stabilisation du pH se nomme « effet tampon ».

Comment savoir si notre organisme supporte ou non le citron ?

Si vous voulez savoir si votre organisme est capable de métaboliser ou non les acides contenus dans le citron, il n’y a pas trente-six solutions, vous devez faire le test. Pressez un citron et récoltez son jus puis buvez. Ne diluez surtout pas pour éviter de fausser le test. Si après quelques minutes, vous sentez que vous digérez mal et que des brûlures d’estomac s’en suivent, sachez que vous métabolisez mal l’acide citrique. Dans le cas où vous avez des remontées acides, cela confirme que votre organisme est légèrement acide. Pour y remédier, privilégiez les légumes et les fruits dans votre alimentation. Ce sont des aliments connus pour leurs vertus alcanisantes.

Si après avoir révisé votre alimentation, vous avez encore du mal à supporter le jus de citron, n’hésitez pas à consulter un médecin, car le problème peut être d’ordre clinique. Si le professionnel de santé que vous avez consulté n’a rien trouvé, rendez-vous chez un diététicien. Ce dernier vous prescrira un régime qui stabilisera le pH de votre organisme.

Laisser un commentaire