Fourmillements du bras gauche, qu’est-ce que cela signifie ?

Vous avez déjà eu des fourmis dans le bras gauche ? Cela peut aussi bien être causé par une mauvaise position pendant votre sommeil que par une pathologie plus sérieuse. Cependant, il n’y a pas toujours lieu de s’alarmer. Quelles peuvent être les causes des fourmillements dans le bras ? Comment les éliminer ? 

Les causes des fourmillements dans le bras gauche

Généralement, la sensation de picotements dans les bras, tout comme les fourmis dans les doigts, est bénigne. Attention, toutefois, de ne pas toujours les prendre à la légère. Dans certains cas, les fourmillements dans les bras peuvent même être un signe annonciateur d’une pathologie grave ou d’un accident à traiter dans les plus brefs délais. 

Il est possible que l’apparition de fourmillements dans les bras soit due, tout simplement, à un retour de la sensibilité de la zone, après qu’un nerf a été compressé par exemple. Cela arrive, notamment, si vous vous endormez sur votre bras et qu’à votre réveil, le sang se remet à circuler normalement. 

Cette sensation d’engourdissement peut aussi s’expliquer par un excès d’alcool ou encore par une carence en vitamine B12. 

Dans certains cas, cela peut être plus préoccupant. En effet, les fourmillements dans le bras peuvent être le signe d’un arrêt de la circulation sanguine dans le muscle cardiaque. De même, si la sensation apparaît soudainement et dans un seul bras, cela peut annoncer un accident vasculaire cérébral. 

Comment s’en débarrasser ? 

Lorsque la santé est touchée, il est fortement déconseillé de pratiquer l’automédication. Surtout si vous ne connaissez pas la cause des fourmillements. Mieux vaut faire appel à un médecin qualifié qui saura vous proposer un pronostic sûr et un traitement adapté, en cas de besoin. 

S’il est possible que vous vous inquiétiez pour rien, il vaut tout de même mieux ne rien négliger. Parfois, des petits détails comme de légers fourmillements peuvent être des signes précurseurs ou des symptômes caractéristiques de certaines pathologies sous-jacentes. Ainsi, mieux vaut être pris en charge rapidement pour éviter une quelconque complication. 

Pour éliminer les fourmillements, il est plus judicieux de d’abord en établir la cause, pour, ainsi, traiter la pathologie associée, le cas échéant. En attendant d’être diagnostiqué, vous pouvez faire quelques petits exercices d’étirements du bras. Cela peut, en plus, permettre de vous détendre, ce qui n’est pas anodin. Il est aussi possible d’appliquer sur la zone une crème à base d’arnica, qui a une action anti-inflammatoire. Vous pouvez aussi mettre de la glace, qui aura le même effet que l’arnica. Il faut en faire une application topique (qui doit être appliqué sur la surface du corps comme une pommade) pendant une dizaine de minutes environ. 

Il est aussi possible de plonger le bras douloureux dans de l’eau chaude pendant 3 minutes puis d’alterner avec de l’eau froide pendant 30 secondes, et ce plusieurs fois par jour, pour soulager la zone. Pour être sûr d’avoir des résultats, il est conseillé de réitérer cette technique pendant trois jours. 

Évidemment, il convient de consulter un médecin ou un spécialiste, surtout si, malgré toutes ces astuces, les fourmillements ne passent pas. Un expert sera le plus à même de vous prescrire le traitement qu’il vous faut. Les traitements prescrits peuvent agir sur les fourmillements mais si ce n’était pas le cas, seul le praticien serait habilité à vous proposer des mesures plus drastiques. 

Fourmillement main et bras gauche

Fourmillements dans le bras gauche : gravité 

Les gens pensent souvent, à tort, que des fourmillements dans le bras gauche sont forcément des symptômes d’une souffrance cardiaque. Or, ce n’est toujours pas le cas. Cela peut s’expliquer par le fait que le bras gauche est du côté du cœur et donc que les personnes ont tendance à faire cet amalgame. 

Avec l’âge, de nombreuses petites douleurs peuvent apparaître. C’est parfaitement normal. Ce n’est que si elles sont soudaines, inhabituelles, et localisées dans le bras gauche, qu’il est judicieux d’y prêter plus d’attention. Cela peut être le signe d’une maladie plus sérieuse ou d’une blessure qui doit être soignée rapidement. 

Dans le pire des cas, cela peut être un symptôme de crise cardiaque. C’est pour cela que connaître les caractéristiques potentielles d’un bras gauche avec des fourmillements est essentiel. Cela permet de reconnaître ce qui se passe et de savoir quand consulter. 

En somme, une sensation de picotements dans le bras gauche n’est pas toujours synonyme d’un danger mais il est primordial de faire vérifier cela par un spécialiste. En effet, avoir un traitement adapté permet de réduire drastiquement des dégâts plus sérieux (comme des AVC, des tendinites, des hernies discales, etc.).

1 réflexion au sujet de « Fourmillements du bras gauche, qu’est-ce que cela signifie ? »

  1. J’ai depuis quelques semaines des fourmillements constants dans la main et l’avant bras gauche. Je m’inquiète….
    Rarement la nuit, mais tout au long de la journée.

    Répondre

Laisser un commentaire