Le diabète : qu’est-ce que c’est et quelle alimentation adopter ?

Devenue aujourd’hui une maladie touchant de plus en plus de monde -on compterait plus de 3 millions de personnes en souffrant en France- le diabète, s’il n’est pas traité, peut entraîner de sévères complications, notamment sur le plan cardiaque et rénal dans les pires cas.

Qu’est-ce que le diabète ?

Le diabète se définit comme une maladie chronique. Elle apparait lorsque le taux de sucre dans le sang est élevé, on parle alors d’hyperglycémie.

Le pancréas ne produit alors plus assez d’insuline, hormone dont le rôle est d’aider à l’assimilation du glucose dans l’organisme. Le glucose va ainsi s’accumuler dans le sang, et ne plus être assimilé par les cellules comme cela devrait être le cas.
Le diabète se contrôle par une prise de sang indiquant le taux de glycémie, dont la valeur indiquera la présence ou non de cette maladie.

On distingue différents types de diabètes :

Le diabète de type 1

Moins de 10% de la population souffre de ce type de diabète.

La particularité de ce diabète réside dans sa caractérisation puisqu’il s’agit d’une maladie auto-immune (le système immunitaire du corps se retourne contre lui-même). Ici des anticorps, des globules blancs, sont produits et vont détruire les cellules bêta du pancréas, qui sont à l’origine de la production de l’insuline.

On le découvre habituellement au cours de l’enfance ou l’adolescence. Il est caractérisé par une sensation de soif intense, un amaigrissement rapide malgré un appétit augmenté et des urines excessives.

Le traitement de ce diabète est l’injection de dose d’insuline et une alimentation équilibrée faisant attention à l’indice glycémique des aliments.

Le diabète de type 2

Contrairement au diabète de type 1, le diabète de type 2 ne résulte pas d’une maladie auto-immune, mais d’une alimentation trop riche. Il apparait dans la plupart des cas chez des personnes en surpoids, ayant plus de 40 ans.

Cette maladie est souvent détectée tardivement, les symptômes pouvant mettre du temps avant de se manifester. C’est pourquoi il est important de contrôler régulièrement son taux de glycémie par des prises de sang, d’autant plus si la personne présente des facteurs de risques : surpoids, absence de pratique d’activité physique, facteurs d’hérédité, tabagisme…
Le diagnostic du diabète est posé lorsqu’un taux de glycémie à jeun supérieur est égal ou supérieur à 1,26 g/l est détecté à deux reprises lors d’une prise de sang.

Les symptômes sont proches de ceux apparaissant avec le diabète de type 1 : soif intense, un besoin pressant d’uriner souvent, amaigrissement malgré une augmentation de l’appétit, fatigue, cicatrisation lente…

Pour soigner et réduire le diabète un régime alimentaire est prescrit afin de contrôler le poids, ainsi que la pratique d’une activité physique régulière.

Sans traitement, les complications du diabète peuvent avoir de sévères conséquences : risques de maladies cardiovasculaires, insuffisance rénale, ou encore maladie des yeux se traduisant par une perte de la vision.

Le diabète gestationnel

Ce diabète apparait au cours de la grossesse. Les besoins en glucose étant beaucoup plus importants durant cette période, il arrive dans certains cas le pancréas n’arrive plus à produire suffisamment d’insuline pour compenser la résistance à l’insuline due à la production d’hormones dite anti-insuline.

Il est important de traiter rapidement ce diabète pouvant entrainer si non soigné des hypertensions, infections urinaires, risques d’accouchements prématurés et risques d’apparition de diabète de type 2 après l’accouchement

Les aliments conseillés en cas de diabète

Il est tout d’abord conseillé d’avoir une alimentation saine et équilibrée. Certains aliments sont à privilégier en cas de diabète.

Ainsi il est conseillé de privilégier :
-les fibres : réduisent les besoins en insuline. On en trouve notamment dans les légumineuses (lentilles, haricots…), les avocats
-les fruits et légumes : riches en minéraux et vitamines. Attention pour les fruits de privilégier ceux ayant un indice glycémique faible. La banane est ainsi à éviter. Privilégiez les pommes, poires, agrumes tels que le citron, l’orange…
-le poisson, riche en oméga 3 et prévenant les maladies cardio-vasculaires
-les noix, amandes, pistaches : apportant du magnésium, le diabète entrainant des pertes de magnésium par l’augmentation du besoin d’uriner plus souvent.

Et naturellement éviter tout ce que qui est trop sucré !

Une alimentation équilibrée, une activité physique régulière, un mode vie sain, voilà les secrets pour lutter efficacement contre le diabète.

Photo : Pixabay

Laisser un commentaire